Livre-objet : S by J.J. Abrams et Doug Dorst

Publié le par PimentWouj

Il y a ces instants où l'on a une intuition; où on détourne le regard dans une direction précise, sans pourtant bien savoir pourquoi; où on scrute, l'oeil perçant, à la recherche de quelque chose qui nous est pourtant encore inconnu. C'est comme ça que j'ai découvert S, de J.J Abrams et Doug Dorst dans les rayons d'une grande enseigne française de vente de produits culturels, technique et électroménagers - lol.

J.J Abrams et Doug Dorst

Une livre co-écrit et co-élaboré par J.J.Abrams ? Un autocollant étrange, avec un singe d'un côté et un bateau de l'autre, scellant le bouquin ? un S, calligraphié pour tout titre. La curiosité l'a emporté et moi j'ai emporté ce livre énigmatique dans mon doux foyer. Là, j'ai osé briser le sceau entourant le mystère et j'ai découvert un ovni littéraire. Il y a bien un livre là, mais c'est un "livre", un vrai, avec du papier qui sent... le papier, des reliures au fil et tout... En ôtant le coffret extérieur, je découvre aussi que la couverture - qui n'a pas à rougir devant les livres reliés "d'époque" que j'ai dans ma sacro-sainte bibliothèque - dévoile un autre titre : Le Bateau de Thésée. En l'ouvrant j'y découvre moultes objets divers et variés : cartes postales, photos, carte, plans, boussole,... Tout ça me rappelle délicieusement - et colériquement car ouais holly shit bad fuck tu prendras la peine un jour de nous expliquer Lost motherfucker !!!!????? (hem, pardon) - une certaine série nommée the Lost.

Le pitch me laissait envisager qu'il s'agissait d'un - bon, voire très bon - polar, bouffi de références littéraires pêchues : " Une étudiante ramasse un livre égaré. À l’intérieur, une série de notes révèlent un lecteur captivé. La jeune femme annote le livre à son tour, puis le repose à l’endroit où le lecteur inconnu l’a laissé. Ainsi commence un chassé-croisé qui va entraîner les deux étudiants – Eric et Jennifer – dans une aventure inouïe.  L’auteur du roman est V.M. Straka, l’écrivain le plus énigmatique du xxème siècle. Il a fasciné des milliers de personnes avant de mourir assassiné en 1946, sans que nul n’ait jamais découvert son identité. La clé de son mystère se trouve-t-elle dans son dernier ouvrage – Le Bateau de Thésée – que les deux étudiants passent au crible ? C’est l’histoire de S., un homme qui a perdu la mémoire et se retrouve embarqué de force sur un étrange bateau à l’équipage monstrueux, avec une seule idée en tête : survivre pour trouver qui il est. Eric et Jennifer sont prêts à tous les sacrifices pour lever le voile sur cet écrivain de génie. Ils ne sont pas les seuls…"

En réalité vous "avez" le Bateau de Thésée entre les mains comme si, à la suite d'Eric et Jennifer vous l'aviez vous aussi ramassé dans un quelconque recoin sombre du monde. Vous y découvrez, au fil des pages, trois univers parallèles : 

- Le Bateau de Thésée, un livre étrange, torturé, revendicateur et métaphorique, à la croisée des chemins entre H.P Lovecraft et Franz Kafka et.... inabouti - mode J.J Abrams on. Le personnage principal est embarqué malgré lui dans une quête qui le dépasse, le transfigure et l'anéanti. Le titre lui, fait directement référence à une parabole tirée des philosophes grecs : D'après la légende grecque, rapportée par PlutarqueThésée serait parti d'Athènes combattre le Minotaure. À son retour, vainqueur, son bateau fut préservé par les Athéniens : ils retiraient les planches usées et les remplaçaient, de sorte que le bateau resplendissait encore des siècles plus tard. Alors, deux points de vue s'opposèrent : les uns disaient que ce bateau était le même, les autres que l'entretien en avait fait un tout autre bateau. Le problème est de savoir si le changement de matière implique un changement d'identité, ou si l'identité serait conservée par la forme, ou encore d'une autre façon ? Il y a une autre question, corollaire : si on avait gardé les planches du bateau et qu'avec, on en avait reconstruit un autre, lequel serait le vrai bateau ? Pour les uns, le bateau de Thésée n'aurait pu rester identique à lui-même que s'il était resté à quai, constamment entretenu, et dans ce cas, même si aucune pièce d'origine ne subsistait du bateau d'origine, c'est bien ce bateau-là qui aurait été le témoin de l'aventure de Thésée.

- Les faits connus et supposés entourant le mystère V.M. Straka, obscur écrivain-paria du XXème siècle, prétendument mort depuis 1946. Le personnage n'est pas sans rappeler celui de Randolph Carter dans Démons & Merveilles de Lovecraft, le côté mystico-ésotérique moins poussif. 

- L'histoire de Jennifer et Eric. Lui est un doctorant isolé du système universitaire et renié par son mentor. Il protège son travail tant bien que mal et avance, seul, pour tenter de finaliser sa théorie sur V.M Straka. Il oubliera "accidentellement" l'ouvrage - subtilisé - commenté par ses soins dans la bibliothèque de l'université. Elle est une étudiante qui tombe sur le bouquin, voit les annotations du jeune homme et décide de se mêler de l'histoire. S'en suivra alors une relation faites d'échanges, de doutes, de peurs et de joies partagés au gré de leurs investigations. L'évolution de leurs échanges comme de l'enquête qu'ils mènent est très efficace et donne du rythme dans la lecture global de S. Ce fil d'Ariane est complété par les artefacts présents dans le livre. 

Je ne rentrerai pas plus avant dans les détails, car j'estime que chacun doit avoir la chance de découvrir S. comme je l'ai fait. Cependant j'ajouterai qu'au départ, j'ai eu beaucoup de mal à savoir "comment" lire ce bouquin. J'ai alterné le tout-en-un : Le Bateau de Thésée + les notes de bdp + la découverte ponctuelle d'artefacts. Ce n'est pas forcément la meilleure méthode, je ne vous la conseillerai donc pas. De même, fait très rare chez moi, la lecture fut lente, homéopathique, posée. Je ne suis pas connaisseuse de l'univers de l'écrivain Doug Dorst. Wikipédia m'apprend qu'il a à son actif deux ouvrages : Alive in Necropolis et The Surf Guru. Quand à J.J Abrams, on retrouve indéniablement sa patte, ses thèmes de prédilections, son style... aussi captivant qu'inachevé. Car oui, sachez-le à l'avance, vous resterez sur votre faim. Pour autant à aucun moment je ne regrette d'avoir acquis ce petit bijou pour la modique somme de 24.95€ - rangé depuis avec mes éditions illustrées anciennes du Radeau de la Méduse et de Robinson Crusoé. Amateurs de littérature décalée, d'énigmes, de mondes fantastiques, de déchiffrage humain et de quêtes improbables, S. est fait pour vous !

 

S. de J.J Abrams et Doug Dorst - Ed. Michel Lafon - paru le 30/01/2014 - 24.95€

Commenter cet article