Grog littéraire : Bonbons acides par Ludovic Arfi

Publié le par PimentWouj

Las des choix littéraires de Femme actuelle, la FNAC ou de l'Espace Culture Leclerc de Marais-la-Gibbeuse ?

Incapable de trouver LE p'tit bouquin plein de vocabulaire fun et dépoussiéré qui va dérider le concensualisme littéraire de votre ami(e) dévoreur(euse) de mots ?

En manque grave d'émotions lettrées et conjuguées ?

Bougez pas j'ai ce qu'il vous faut, concentré dans les 116 microfictions que contient le recueil Bonbons acides de Ludovic Arfi.

Force est de constater qu'il devient difficile d'être surpris en littérature et surtout, révolu est le temps où seul les romans fleuves forçaient le respect; comme s'il fallait s'imposer des centaines d'heures de siège devant son instrument d'écriture - entendez ici PC, machine à écrire ou encore plume et encre - pour oser se faire nommer "écrivain".

Il y a certes toujours le plaisir de la longue lecture au coin du feu étalée sur tout l'hiver. Mais qui n'a jamais goûté au plaisir du fast-read riche et incisif, court mais intense ? Car pour autant il ne s'agit pas de s'adonner à du texte-kleenex, mais bel et bien d'avoir de vraies émotions dans un laps de temps très réduit. C'est là que la microfiction peut vous donner bonheur.

Ainsi, quand mon ami Ludovic Arfi m'a fait part de la parution de Bonbons acides, son recueil de 116 microfictions, ma procrastination habituelle à "lire-ce-qu'on-me-suggère-de-lire" a volé en éclat et j'ai gloutonnement dévoré ses gourmandises taille XS.

Je me suis surprise à lire l'ensemble d'une traite. J'avais l'impression d'être une enfant devant un saladier de sucreries, les déballant les unes à la suite des autres, m'émerveillant de ne jamais tomber deux fois sur le même parfum. Bonbons acides c'est un voyage merveilleux entre haïkus, tranches de vie, instants qui basculent, traits d'humour, jeux de mots, joie, amertume, folie, simplicité... Bref, c'est la vie. Là où ça détonne, c'est dans la sensibilité à fleur de peau que dégagent chacune de ces nano histoires, qu'elles qu'en soient la taille et le thème. L'écriture de Ludovic Arfi fait économie de mots et ne s'alourdit pas de styles maintes fois décousus et reprisés. Il va à l'essentiel, sans violence mais en mettant pourtant le doigt là où ça fait mal; sans geste déplacé mais en vous faisant frémir et sourire. Chaque texte parle à tous les temps : passé, présent et futur. Chaque mot pèse et résonne longtemps après l'avoir lu. Vos émotions ne peuvent pas sortir indemne de telles lectures...

Vous voulez des émotions vous faisant décoller de votre strapontin made in RATP ou vous faisant oublier votre nespresso-what-else ? Et bien maintenant vous savez quelles confiseries diablement acidulées acheter...

Pour suivre le travail de Ludovic Arfi c'est ici : http://ludovicarfi.blogspot.fr

Pour lire des extraits de Bonbons acides c'est par là : http://ludovicarfi.blogspot.fr/p/micronouvelles_9.html

Et puis tant que vous y êtes vu que vous ne pourrez plus vous en passer pour acheter cette folie délicieuse et l'avoir bien-à-vous-chez-vous c'est chez Amazon : http://www.amazon.fr/Bonbons-acides-Microfictions-Ludovic-Arfi-ebook/dp/B00QN3M79K

Commenter cet article