10 mauvaises raisons de regarder Glee

Publié le par PimentWouj

Glee ? Gniéééé ? Keske C ? .... Nan sérieux ? Vous avez réussi à y échapper ? (smile). Vous deviez au moins être sur la planète Chépakoi de la constellation de Bidultruc du Machin pour ne pas env avoir entendu parler (re smile). 

glee01.jpg

 

Qu'est-ce que c'est que le phénomène Glee ? Et bien on peut dire que c'est un mix, un pot-pourri, un gloubi-boulga (pour les plus tatillons d'entre-nous uniquement) de différentes références en la matière, depuis Fame, en passant par Un, Dos, Tres ou encore High School Musical (laissons de côté Bollywood et ses improbables envolées lyrico-chorégraphiques pour le moment...). Nous y retrouvons le "terreau de base", soit un groupe de personnes plus ou moins attirées par le chant et la danse (ou pas) ou vivant des situations où ces deux disciplines se prêtent à être exercées pour "vivre" et "illustrer" l'instant T. Ce terreau (ou groupe de gens) va se regrouper et exercer (souvent) l'art de chanter et de danser. Cela permettra de justifier la catégorisation en "comédie musicale" de ladite série. 

Venons-en tout de suite aux faits : Glee est-elle une série innovante ? Pour moi la réponse est : non. Pourtant, bizarrement, on se laisse prendre par l'effet Glee et on se met à regarder, même d'un oeil distrait, ce qui se passe de l'autre côté de l'écran pour Rachel, Finn, Tina, Kurt ,Quinn, etc .... Pourquoi donc ? 


19609860.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20101202_124943.jpg


J'ai développé une théorie (non, je ne l'ai pas soumise à un jury de doctorants experts je vous rassure) qui, selon moi, tendrai à prouver qu'on peu autant regarder une série en tant que fan pour ce qui nous semble être de "bonne raisons", que développer vis-à-vis d'elle une sorte d'amour-haine nous faisant la suivre pour de "mauvaises raisons". Je vous laisse imaginer dans laquelle de ces deux catégories je me situe. Voici donc mes 10 raisons : 


1/ Parce qu'un "club de la loose" dans un lycée c'est super réchauffé comme idée, mais bon sang qu'est-ce que c'est foutrement marrant ! D'ailleurs je suppute que bon nombre d'entres nous, même si nous n'accordons aucune crédibilité à la supposée existance ( et à la survie) de ces groupes, aurions aimé 1/en faire partie 2/en être le leader-martyr. Plus sérieusement, la magie d'une rencontre (un peu poussée) de plusieurs personnes totalement opposées qui vont "s'unir pour chanter"...hem.... bon ça va hein.


2/ Pour les vannes permanentes (c'est le cas de le dire) de Sue Sylvester sur la coiffure de Will Schuester. Mais quelle créativité ! Quel débordement d'idées ! Sue trouve TOUJOURS un nouveau truc à balancer à Will à propos de ses cheveux. Elle hait sa coiffure au point d'y voir des digressions totalement folle ! On pourrait penser que les auteurs de la série n'oseraient pas, par peur de lasser le spectateur, utiliser à outrance ces attaques...et bien non ...


3/ Pour le principal Figgins et son doublage français à l'accent fortement indien ! Il se fait totalement manipuler par son équipe enseignante et sens la loose à des kilomètres...on l'aime sûrement pour ça non ? En fait il ne sert à rien mais le voir comble les trous et donne à sourire. 


4/ Pour Rachel Berry, la fille qu'on aurait certainement traumatisée dans la cour de récré ! Rachel est un peu une Céline Dion en herbe. Elle ne sait chanter qu'en hurlant (comme tous les autres d'ailleurs) et en faisant des grimaces à faire fuir le Yéti "himself". Elle est bavarde, envahissante, trop sûre d'elle et a des papas gay ! Bref, on a envie de lui mettre des tartes dès qu'elle apparaît à l'écran. Quelque part c'est un peu un défouloir virtuel...enfin quand elle ne chante pas parce que sinon là...c'est elle qui vous baffe ! Non mais franchement, faire le pari de mettre en personnage principal une fille nunuche et irritante au point de faire passer Laura Ingalls pour une extravertie (ok j'pousse un peu loin la comparaison ^_^)


5/ Pour le Glee Club, véritable cliché lycéen ambulant ! Là ou Fame faisait plutôt le mélange des communautés vivant aux Etats-Unis (Noirs, Blancs, Juifs, Italiens, Riches, Pauvres, etc...), Glee fait l'apologie des "caste lycéennes" (Geek, Looser, Pom-Pom Girl, Elève populaire/impopulaire, Marginaux, etc...). Un choix comme un autre.... Mais de là à nous faire croire que dans un groupe déjà improbable par son existence, il pourait y avoir un "échantillon" de chaque caste scolaire.... faut pas pousser Kurt dans les fa dièses non plus ! 


6/ Pour Sue Sylvester, Reine de la Méchanceté ! Le Diable en personne tomberait en pamoison devant l'inventivité diabolique de Sue... Quoique (et c'est là le "+" disneysien de l'histoire) ... Sue semble cacher un "bon fond" (à ne pas confondre avec le fond de Veau Maggi). Bon le truc du faux-méchant vraiment-faussement-vilain ... ça aussi à la longue ça lasse.


7/ Pour Will Schuester, Roi de la Loose ! Je pourrai désormais jeter la pierre à une catégorie de personnes dans la masse ceux qui se moquent d'anciens adeptes de Dawson's Creek. Je crois que James Van Der Beek peu se rassurer, il a trouvé plus looser et péniblement larmoyant que lui. "Monsieur Schuester" est... gonflant. Avec son air de gentil professeur dévoué, chef d'orchestre à ses heures gagnées, il me donne des envies de meurtre. Pire, il semble se prendre pour un moyen bourreau des coeurs alors que, soyons franc, il n'a ni charme ni charisme. Enfin les goûts et les couleurs ...


8/ Pour Quinn Fabray, la fille qui pouvait danser une choré de Shakira à 1h de son accouchement ! Non...  mais...."seriously" ? Les scénaristes ont vraiment essayer de nous faire gober qu'une fille enceinte jusqu'au front pouvait se balancer sur scène comme un Bonobo sur un arbre avec un ventre-mongolfière ? Franchement on a vu mieux comme façon de prendre le spectateur pour un c... 


9/ Pour les (horribles) scènes musicales de la série ! Depuis que je regarde Glee, et que je vois le nombre de fans augmenter, je me sens de suite moins honteuse d'avoir eu une période "Céline Dion" dans ma vie. Je sais. Je suis folle d'avoir pu espérer avoir une série sur fond de comédie musicale avec des morceaux accoustiques et plus apaisés (pour les amateurs de bon goût, voir les "moments musicaux" dans One Tree Hill). Cependant je trouve que la ringardise à ses limites. Comment ne pas avoir les oreilles qui saignent dès que quelqu'un se met à chanter (enfin surtout en groupe) dans un épisode. Enfin chanter.... disons plutot vociférer. Rachel me fait de la peine car elle imite en tout point Lara Fabian dans la période où l'on se moquait d'elle volupteusement. Elle se tort le visage et le corps et on souffre pour elle, vraiment...


10/ Pour les chorégraphies (super crédibles) ! Evidemment, un réalisateur prudent s'arrêterait au fait de nous faire croire que dans un même lycée, un prof s'improvisant directeur de chorale, peut recruter des membres aux moeurs sociales complètement opposées et les faire chanter comme des pros. Mais non, Ryan Murphy (Nip/Tuck) pousse le bouchon plus loin en nous balançant à intervalles réguliers des scènes avec des choré sorties d'on ne sait où (car ils ne les répètent jamais ...) qu'évidemment aucun des élèves de rate ! Côté crédibilité on repassera là aussi ...

 

Il y a certainement d'autres mauvaises raisons, mais voici les plus marquantes  à mes yeux. Malgré ça, oui, je mets Glee la plupart des fois où c'est diffusé et j'ai suffisamment prêté l'oreille pour en comprendre les intrigues. Pour autant ça reste pour moi un fond sonore à vite oublier. Je crois que malheureusement, depuis Fame, rien de neuf n'a été inventé en matière de série/ comédie musicale US. Les moyens techniques et sonores sont différents, les générations d'acteurs aussi, mais la fraîcheur  et surtout le charisme d'acteurs/artistes est, à mon sens, depuis bien logntemps perdu.... Ah....on me souffle dans l'oreillette que le film Glee Live ! 3D ! sortira prochainement, reprenant le concert du Glee Tour (sic) filmé donc en 3D... RDV après le suicide collectif (smile final)

 

19635932-r 760 x-f jpg-q x-20110112 013908

Commenter cet article