Collier de perles

Publié le par PimentWouj

Les vacances sont maintenant derrière moi, mais pas les superbes images que j'ai en tête. Et puisque nous sommes en pleine période estivale, j'ai envie de vous faire partager mon top des plus jolies plages où j'ai eu le plaisir de nager et surtout de faire du "snorking" (masque & tuba) - pas seulement en ces quelques jours de vacances hein (^_^).


plage-algarve.jpg

 

Évidemment, certains pourront sourire en voyant la "restriction géographique" de ce petit palmarès personnel. Je l'avoue, je n'ai mis que rarement le pied hors de France - Espagne et Italie only - et je me dis parfois que je devrais suivre l'exemple d'un certain très bon ami à moi, qui baroude sans équivoque et dévore le monde à pleins yeux - Kabile if your hear me ... (smile)... Enfin bref, cette petite liste - non-exhaustive - constitue, je l'espère, un point de départ des plages pouvant offrir de beaux moments : 

 

Plage de Cabasson - Bormes-les-Mimosas :

Située au pied du Fort de Brégançon, résidence de vacances des Chefs-D'Etat français, cette plage est très "nature. L'accès se fait par un vaste parking - non bétonné - ombragé par des arbres - comptez 8€ la journée . Le sable blond, l'eau cristalline et les poissons, coquillages et étoiles de mer invitent facilement au joies de mettre un masque. Jeux dans l'eau et balades le long de la plage sont également favorisées car on a pied assez loin. Un sentier pédestre part de la plage et permet à ceux qui veulent bivouaquer de trouver d'autres petits écrins de douceur aquatique.

 

 

Plage de Santa Giulia - Porto Vecchio : 

Une plage qui m'a donné une émotion intense la première fois que je l'ai vue. Un sable soyeux et presque blanc; un véritable lagon bleu turquoise à mes pieds; ma première immersion en "masque & tuba". Et puis les poissons, coquillages, etc .... Santa Giulia est un des derniers petits "paradis-plage" de Corse. Et le public est - malheureusement - au rendez-vous ! Nous retrouvons, comme dans le Var, une plage où l'on peut barboter à pied assez loin. J'en oublierais presque de vous parler de ce que j'ai baptisé les "caramels de Santa Giulia": ces rochers lissés à la couleur évocatrice, qui ne sont pas sans rappeler ceux que l'on peut voir aux Seychelles ...

 

 

Plage des Marinières - Villefranche-sur-Mer : 

C'est MON spot plage chaque année ! J'y ai ma place préférée, mon parcours préféré de nage et mon heure fétiche pour m'y prélasser... Ses fonds je ne m'en lasse jamais. Contrairement aux autres plages qui seront mentionnées ici, celle-ci est la seule à être "urbaine". Il y a très peu - voire pas - de nature alentour; le parking auto borde toute la plage et se trouve juste au dessus de la plage elle-même; impossible de louper la ville de Villefranche et le bétonnage du Mont Boron; ni les dizaines de bateau qui stationnent dans la rade. Pour autant cette plage sait garder un certain charme, une vraie faune et par endroit un joli sable doux...

 


Plage de l'Eléphant - Le Lavandou : 

Celle plage là, je l'ai découverte par hasard un jour d'Eté. Elle tiens son nom de la maison qui est à l'entrée de l'escalier qu'il faut emprunter pour s'y rendre. L'Eléphant est une plage capricieuse, soumise au courants forts qui peuvent parfois balayer la Méditerranée dans le Var. Ainsi, il n'est jamais garanti de la voir sous son meilleur jour. Mais quand c'est le cas, cette plage vous offre un sable doré, constellé de paillettes argentées qui scintillent  à la surface de l'eau. Plongez ! Et tout est alors en luminescence turquoise... un vrai bonheur !

 

 

Plage de la Vignasse - Bormes-les-Mimosas : 

Petite plage aux 2 visages. Car en début de saison on peut la trouver sauvage et verdoyante : un vrai petit trésor idéal pour la farniente en amoureux. On peut à ce moment là l'avoir presque rien que pour soit. Mais dès que les prémices de la haute saison s'installent, beaucoup de petits bateaux à moteur envahissent les eaux parfois très près du rivage, sans aucune considération - ne serais-ce que de sécurité - pour les baigneurs présents. La présence à proximité d'autres plages - en cas de replis obligatoire - incite à tenter tout de même sa chance à la Vignasse.

 

 

Plage aux Coquillages - Ile d'Aix : 

Grande plage, typique de la Côte Atlantique. Cette plage, la deuxième par sa taille sur l'île d'Aix, porte bien son nom. On peut littéralement marcher sur un cimetière de coquillages par endroits, tant sont nombreux ceux qui sont ramenés par la marée. En Eté cette plage se pratique à partir de 14h30 idéalement, le temps que la marée remonte et couvre les structures ostréicoles et les rochers. Ici il faut oublier l'idée de s'immerger pour tenter de voir des poissons. Le plaisir réside dans la pratique du "bain de mer". Et croyez moi les effets sont là. La peau en sort adoucie et on est vivifié par la température plus fraîche qu'en Méditerranée. Les embruns chargés de minéraux océaniques, ce n'est pas qu'une idée marketing (smile). Je me permets de mentionner qu'un détour par la Grande Plage de l'île est obligatoire pour qui veut voir un coucher de soleil sur la mer dans son intégralité... avis aux amateurs.

 


Plage de Sauveterre - Olonne-sur-Mer : 

La Côte Atlantique toujours, mais les parcs à huîtres en moins. Lorsque j'ai marché sur cette plage, lançant mon regard le plus loin possible, j'ai eu l'impression d'être arrivée "au bout du monde". J'avais cette étrange sensation qu'au-delà de cet horizon infini, il y avait tout et rien à la fois. Se dire qu'en ce point on est aux limites d'un continent c'est très impressionnant. La configuration plane du paysage et l'absence de "limite" visuelle direct à la plage donnaient une impression du gigantisme saisissant. Là encore, il faut oublier le batifolage marin. Le bain de mer est praticable par temps calme. Mais ce sont les surfer les plus heureux à Sauveterre.

 

 

Plage de Cala Violina - Scarlino : 

Cette plage est considérée comme l'une des plus belles d'Italie. Située dans la baie de Follonica, sur la mer Thyrrénienne, Cala Violina est un Saphir posé dans un écrin Vert. Il vous faut emprunter un sentier d'1.5 km - après avoir garé votre voiture sur un parking payant : 5€/jour - avant de pouvoir poser votre serviettes et vos petites fesses. Mais cela en vaut la peine car une fois sur place, il n'y a que les vacanciers et la nature. Toute la plage est bordée avec une forêt verdoyante. L'eau est d'une transparence presque irréelle. En mode "snorking", vous allez pouvoir découvrir un vivier impressionnant d'oursins, de timides étoiles de mer , des bancs fournis de sars communs et autres petits poissons peu farouches, ... Joyau maritime de la Toscane, Cala Violina offre aussi une vue imprenable sur l'Ile d'Elbe


 

Je ne mentionne pas ici certaines plages où je n'ai fait que passer. Cette liste représente celles que j'ai appris à connaître et apprécier. Mais il me faudra retourner faire plus ample connaissance avec d'autres - côté Méditerranée comme Atlantique - et en découvrir évidemment de nouvelles - partout dans le monde ?.

 

Et vous, où est-ce que vous allez ?

 

ecologie2

PS : Un belle plage est un objet très rare de nos jours. Et à ma connaissance je vis dans une des régions qui détruit le plus son patrimoine naturel. Constructions illégales, expansion touristique et commerciale et capacités réelles d'accueil sont tout bonnement abusifs chaque Eté. Je ne parle pas de celles où on dépense des centaines de milliers d'euros pour ramener des galets et recouvrir le sable (WTF ?)... Je suis sans doute une privilégiée pour ne pas avoir besoin de faire des kilomètres avant de voir la mer, mais si nous déclarons vraiment "aimer" notre patrimoine, n'est-ce pas à nous de guider les autres ? Les simples criques sont présentées comme des plages et on laisse des milliers de touristes s'y masser au nom de l'économie florissante... Est-ce bien raisonnable ? Je me demande parfois comment mes semblables peuvent apprécier un endroit où la masse humaine est tellement importante que l'air pue la transpiration et les huiles solaires, où la musique apaisante de l'eau est remplacées par les bêlements débiles de ceux qui s'apostrophent avec force jurons ou tout simplement par le son "in" (branché ?) des "bars-de-plage" alentours. J'espère que les lieux que j'ai cités seront préservés encore longtemps et que d'autres reprendront un jour leur statut "naturel". Il faut rêver ! 


Commenter cet article