Conte en chaussons de soie

Publié le par PimentWouj

Il est des choses (beaucoup de choses) que je n'ai encore vues dans ma (jeune) vie. Parmis elles, il y avait  la danse classique et les ballets. Cette erreur a été grandement réparée, au cours d'un bal de non-débutantes confirmées! Ainsi, samedi soir, j'ai eu l'occasion d'assister à une représentation de la Belle aux Bois Dormant de Tchaïkovski, dansée par le Ballet Opéra National de Kiev.

Pour bien planter le décor, il faut savoir que pour ce spectacle, 3 Etoiles du Ballet de Kiev : Tatiana Goliakova, Ekaterina Koukhar, Alexandre Stoyano et 1 Etoile du Ballet de Riga : Uvi Avizov; se relaient sur les 2 grands rôles du Prince et de la Princesse. Ils sont accompagnés par plus de 50 artistes. D'autre part, le Ballet de Kiev a été récompensé de "l'Etoile d'Or" (meilleur ballet) au deuxième festival mondial de danse à Paris. 


la-belle-au-bois-dormant-par-le-ballet-opera-national-de-ki.jpg pmuvvs5qwn5f.jpg


La formation suit une chorégraphie très classique, fidèle à celle imaginée par Marius Petipa dans les années 1880. Ce grand chorégraphe français (né à Marseille mais Russe d'adoption), créa le ballet de la Belle aux bois Dormant à la livraison du travail de Tchaïkovski. Et la première représentation en fut donnée en 1890. La Belle aux Bois Dormant n'est pas né sur l'impulsion du maître lui-même. Ce fut une commande du directeur des Théätres Impériaux de Saint-Pétersbourg. Le conte qui a inspiré cette oeuvre a connu 2 versions : Celle de Charles Perrault (1697) et celle des Frères Grimm (1812). Le scénario proposé à Tchaïkovski fut celui des Frères Grimm. Le ballet en lui-même sera composé de 3 actes et 5 tableaux.

 

Vanessa-Hudgens-Zac-Efron-Annie-Leibovitz-Disney-Drem-Photo.jpg


l'histoire, vous la connaissez sans doute, mais voici un petit résumé de celle recomposée pour le ballet : 

 

Prologue

Le roi Florestan XIV déclare qu'il y aura un baptême en l'honneur de la naissance de sa fille Aurore. Toutes les fées du royaume sont conviées et apportent chacune leur don pour la princesse. Alors que les fées lui offrent la beauté, la générosité et la grâce, elles sont interrompues par l'arrivée inattendue de l'horrible fée Carabosse, furieuse de ne pas avoir été invitée au baptême. Avec malveillance et rage, elle jette une malédiction sur la princesse Aurore : le jour de ses 16 ans, elle se piquera au doigt et en mourra. Heureusement, la Fée des lilas n'avait pas encore offert son don à la princesse.

Elle reconnaît que le pouvoir de la fée Carabosse est trop grand pour qu'elle puisse annuler la malédiction. Néanmoins, elle annonce que la princesse se piquera le doigt, certes, mais qu'elle ne mourra pas : elle sera plongée dans un profond sommeil de cent ans et sera réveillée par le baiser d'un prince.

Acte I

C'est le seizième anniversaire de la princesse Aurore. Elle reçoit des cadeaux et des roses. Mais accidentellement, elle se pique en tenant un bouquet que Carabosse a ensorcelé.

La maudite fée apparaît un court instant puis disparaît à nouveau devant les yeux ébahis et horrifiés des invités. Au même moment, la Fée des lilas apparaît comme promis. Aurore est transportée dans un brancard. La princesse et la cour dormiront pendant cent ans jusqu'à l'arrivée d'un prince. Le château se couvre de ronces, la forêt l'entourant devient impénétrable, tout ceci sous les yeux de la Reine, du Roi et de la Fée des lilas.

Acte II

Cent ans plus tard, le Prince Désiré, allant chasser en forêt avec ses compagnons, a soudain une vision d'Aurore et charmé par sa beauté, supplie la Fée des lilas de l'emmener voir la princesse Aurore : elle y consent. Le prince découvre le château, envahi par les ronces et les vignes. Il réveille la princesse Aurore d'un baiser, lui déclare son amour et la demande en mariage.

Acte III

On fête le mariage. Les fées sont invitées. D'autres personnages (comme le Chat botté, ou Cendrillon) sont présents. Le prince et la princesse sont mariés, bénis par la Fée des lilas. Le ballet se termine avec une apothéose.

 

Cette soirée fut une première pour moi. Je n'ai donc aucun point de comparaison pour pouvoir vous dire si ces Etoiles, cette troupe, ce ballet, sont parmi les meilleurs ou pas... Mais quand même. Pendant un peu plus de 2 heures (4 heures pour l'oeuvre originale) , j'ai vu des artistes virevolter : légers, aériens, magnifiques. Je n'ai pas vu le temps passer, captivée comme une petite fille par les tutus colorés et pailletés, les coiffes brillantes et les chaussons satinés, qui, dans des frou-frou divinement étouffés, offraient un spectacle d'une grande beauté. Un petit air roccoco savoureux emplissait la scène dans ce décor emprunt de (douce) royauté (française). Plus que tout, mon oeil fut fasciné par les corps. Par moment, je ne pouvais détacher mon regard de ces muscles étrangement tendus en souplesse et par ces bras ondulent gracieusement. Cette question absurde m'a alors frappée : Sont-ce de vrais être humains qui dansent devant moi ? La réponse est évidente en parole et pourtant.... Pourtant en voyant ces Etoiles défier l'apesanteur en affichant un équilibre parfait, des fléchissement étudiés et des angles d'une précision irréelle, je ne savais plus quoi croire ou penser. Le spectacle était féérique à souhait...


phSpec398.jpg


Je tenterai peut-être, une prochaine fois, de découvrir la danse contemporaine. Mais toujours me restera cette envie de plonger dans cette univers d'êtres magiquement sublimés. La danse classique, on le sait, est une discipline très dure, presque contre-nature. Mais en quelques minutes, on peut voir le résultat d'un tel entraînement. Difficile après tout ceci, de fouler le sol d'un (simple) pas régulier... 

Le Ballet Opéra National de Kiev est en tournée en France avec La Belle aux Bois Dormant. N'hésitez pas et laissez-vous charmez par ces danseurs envoûtants !

 

Commenter cet article

L u X 24/01/2011 11:41


Le prochain ballet sur ma liste