Lulu and Jimi : Insomnie VS Arte

Publié le par PimentWouj

Hier soir, malgré la canicule de la journée qui laissait présager d'un sommeil lourd et long, je n'ai.... tout simplement pas pu dormir ! Peu motivée en début de soirée par le programme TV, je me suis tout de même laissée aller à regarder les rediffs d'Alias sur Virgin 17. Et puis, j'ai procédé à l'extinction des feux en me disant que j'allais dormir comme un bébé (ou plutôt comme mes chats) vu l'état de "mollusquerie" avancé dans lequel je me trouvais (cf "mais quels mollusques !", expression désignant (très) souvent les postures molles et affalées à outrance de mes félins chéris).

Que nenni ! Après avoir fait moultes origamis grotesques avec mon drap et avoir pris diverses positions censées toujours être mieux que les précédentes, j'ai du me rendre à l'évidence : je faisais une (méga) grosse crise d'insomnie (de la mort qui tue) ! Un seul remède dans ce cas : m'abrutir avec un programme TV quelconque afin de trouver le sommeil plus vite que la lumière !  Manque de bol (moi aussi chui un peu une Pasd'bol (spéciale dédicace à une certaine blogueuse)), je tombe sur Les Fils de l'Homme, film d'action et d'anticipation historique avec Clive O(ooooooohhh)wen. Et là, ça ne m'endors pas du tout de chez pas du tout. J'ai récupéré le film dans son bon dernier tiers hein. Donc je ferai l'impasse d'une impression global et d'une critique. Suite à ce cuisant échec stratégique (pour ceux qui n'auraient pas suivi le but était de me donner envie de dormir), je me mets à zapper frénétiquement à la recherche d'un programme-somnifère. Et là, paf ! Je tombe sur un film bizarre de chez bizarre : Lulu and Jimi.

 

lulujimi.jpg

affiche allemande du film Lulu and Jimi


L'atmosphère du film d'Oskar Roehler semblait glauque, vintage et légèrement sur-jouée. Les premiers dialogues m'apprirent que le film était allemand (étonnant à 1h et des poussières sur Arte !). Lulu and Jimi c'est un long-métrage germano-kitsh dont l'action se situe à la fin des années 50. On y sent un léger relent (pestinentiel) de nazisme et de racisme. L'histoire est celle de Lulu, jeune fille issue de la bourgeoisie allemande, qui refuse le mariage arrangé par sa mère et tombe amoureuse de Jimi, un jeune forain black qui n'a pas un rond (pitch complètement inédit, jamais exploité jusqu'ici au cinéma !). Derrière cette histoire plutôt banal vous en conviendrez, on pourrait s'attendre à une succession de scènes larmoyantes, monochromes et ennuyeuses. Et bien non ! Le film prend des allures de satyre sociale sur l'Allemagne de l'après-guerre. La mère de Lulu, s'octroie les services d'un sombre docteur donc les pratiques semblent peu orthodoxe (petit rappel des "jeux" de guerre ?) et d'un ancien officier clairement non repenti. Ils vont traquer le beau Jimi et la délicate Lulu jusqu'au bout.

 

lulu-and-jimi.jpg

Lulu (Jennifer Decker) et Jimi (Ray Fearon)


Les scènes parfois lentes, pesantes tout en offrant des atmosphères colorées, bigarées et pleines de motifs,  rappellent les ambiances qui peuvent être créées par un David Lynch. Jimi est le héros simple, courageux, indéfectible dans son amour comme dans son courage. Lili est la jeune bourgeoise (vierge) qui s'entiche du danger et de l'interdit. Leur couple est mignon-acidulé. Ils sont beaux, jeunes et indesctructible. Un dessin cinématographique de ce que voulait voir le peuple allemand dans sa "rare" jeunesse d'après 1945 ? Peu prétentieux, kitsch au possible et dénué de moyens dignes de ce nom Lulu and Jimi m'a pourtant captivée jusqu'au bout ! 

 

Finalement, j'ai non seulement suivi le film jusqu'à la dernière minute de génériquet, mais mon ennui de début de soirée comblé et la fraîcheur de la nuit aidant, je me suis endormie sans m'en apercevoir, et comme un bébé-chat. Merci... Lulu andJimi.

 

Lulu and Jimi : Long-métrage allemand d'Oskar Roehler (2009)

 

 

Commenter cet article

DarkGally 30/08/2011 12:08


Pasd'Bol un jour, Pasd'Bol toujours :p


PimentWouj 30/08/2011 16:59

N'est-ce pas ? J'ai pas fait le tour de mon fil d'actu depuis vendredi. Fait que je vienne te lire.

L u X 23/08/2011 16:44


Ah! Arte la nuit... C'est ce qui va le plus me manquer quand je n'aurais plus la télé ^^


PimentWouj 24/08/2011 09:03



n'y a-t-il pas un site web arte.tv ? Si oui ça veut dire que tu pourras peut-être avoir droit à des replay ^_^