The Rolling Stars : Rock of Ages

Publié le par PimentWouj

 

Après avoir été barman, pilote de stock car, vampire, agent secret, colonel SS, etc.... que pouvait-on proposer à Tom Cruise pour mettre en relief une nouvelle facette de ses talents - vrais ou supposés - d'acteur ? La réponse, c'est Adam Shankman qui la donne avec son long métrage Rock of Ages - ou Rock Forever, selon la bullshit-traduction label rouge français, qui met en scène l'acteur dans le rôle de Stacee Jaxx, dernier des Mohicans du Rock.

 

RockOfAges_StaceeJaxx.jpgStacee Jaxx (Tom Cruise)

 

Rock of Ages c'est avant-tout une comédie musicale - 100% pure Broadway - située à la fin des années 80 et racontant l'histoire - déjà vue mais jamais déçue - de Sherrie/Julianne Hough (Footloose - Craig Brewer - 2011), la girl next door de Tulsa Oklahoma et de Drew/Diego Boneta , le golden-boy d'Hollywood. Évidemment c'est-un-beau-roman-c'est-une-belle-histoire - air connu - puisqu'il vont s'approcher, s'apprécier et s'époumoner à le dire à la face du monde - ou B du disque.


RockOfAges_Drew&Sherrie.jpg

Sherrie (Julianne Hough) et Drew (Diego Boneta)

 

Sherrie rêve de pouvoir chanter sur une scène de L.A et de rendre fière sa grand-mère du même coup. Drew lui, rêve de pouvoir monter sur scène avec son groupe et de trouver l'amour. En finition effet irisé-métallique sur cette trame, Le tournant de carrière de Stacee Jaxx, leader du groupe de rock Arsenal, vient culbuter leur petit monde et provoquer des sensations extrêmes. Ajoutons à cela une dose justement dosée de puritanisme américain incarné par le couple municipal de Hollywood (incarné par Catherine Zeta-Jones et Bryan Cranston), un bar-trash-sur-la-sellette reconstitué dans une pure ambiance et quelques relents poisseux de l'envers du décor de l'industrie du disque et des rêves brisés/vie volées par Hollywood; et vous avez une recette honnête pour un film du genre.

 

StaceeJaxx_RockOfAges.jpg

Constance Sack (Malin Ackerman) et Stacee Jaxx (Tom Cruise)

 

Mais en fait, ce n'est pas ça qui compte réellement. On va voir Rock of Ages non pas pour l'histoire de Drew & Sherrie, mais bien pour les bonus track promis en filigrane. Quoi de plus décoiffant que de voir Tom Cruise métamorphosé en une rock star destructurée, alliant l'ébriété lancinante d'Axl Rose aux ondulations reptiliennes d'Iggy Pop. Comment ne pas avoir envie de se dire qu'on pourrait passer les portes du Bourbon Room et voir des rockeurs affranchis faire exploser nos tympans et notre coeur tout en se faisant servir un "whisky on the rocks" - dans un verre sale - par Alec Baldwin. Impossible aussi de ne pas trouver à Constance Sack/Malin Ackerman (The Watchmen - Zack Snyder - 2009) des faux airs d'Olivia Newton-Jone dans Grease. Irrésistible également la B.O et l'envie d'applaudir à la fin des scènes de concert de Stacee Jaxx et Drew/Wolfgang Von Colt.

 

Adam Shankman n'est sans doute pas le plus grand réalisateur d'Hollywood, mais il est assez bon dans sa partie : la réalisation/production;  qu'il a notamment marqué avec Hairspray (2007) et deux épisodes de la série phénomène Glee (2010). Avec Rock of Ages, il nous catapulte, l'espace de deux heures et des poussières - d'étoile - dans un monde Sex, Whisky & Rock'n Roll assez désopilant - et suintant.

Commenter cet article

Centre d'appel 17/07/2012 13:41

franchement, je le vois mal dans ce rôle mais accordons-lui le bénéfice du doute!
Manon

PimentWouj 18/07/2012 08:37



Il se laisse regarder. Perso je ne suis pas fan de cet acteur surtout ces dernières années mais là j'ai passé un bon moment.