They fuck with the wrong no-mexican !

Publié le par PimentWouj

Le buzz ça marche quasiment à 100%, isn't it ? Nous en sommes tous "victimes" à un moment où à un autre...si, si, ...réfléchissez-y, ça a du vous arriver il y a peu. 

 

Et justement il y a peu, j'entends parler (et on me parle) d'un certain "bouquin-super-mystérieux" qui est sorti en librairie sous le titre évocateur de "Le Livre sans Nom". Bon..."humpf" me dis-je en onomatopée intérieure... De quoi peut-il bien retourner ? Et bien avant même de pouvoir m'enquérir du pitch de ce bouquin, me voilà assaillie d'informations suggestives quand à l'auteur probable (et inconnu) dudit bouquin. "Il paraît que c'est Tarantino !" peut-on lire/entendre ici ou là (quand ce n'est pas carrément "C'est forcément Tarantino !"). C'est donc en affutant tous mes sens de grande fan de Tarantino (mais pas que...) que je me suis plongée dans ce livre. 

 

54933376.jpg

http://www.sonatine-editions.fr/Le-livre-sans-nom


La première chose que j'aurais quand même envie de préciser, c'est que même en vénérant Q.T, je n'ai jamais lu en main propre un de ses scripts... Difficile dès lors de prétendre pouvoir reconnaître son style d'écriture. Mais bon, passons sur ce (subtile) détail. "De quoi parle Le Livre sans Nom ?", voilà quelle est la véritable "koueschtione".

 

Et bien ça parle du Bourbon Kid, un sérial killer mystérieux et indestructible; de 2 flics : Jensen et Somers, au charisme rôdé et avec un côté légèrement "Vince & Julius" (fans de Q.T bonsoir!); des chasseurs de prime (dont un certain Jefe qui n'est pas sans rappeler El Mariachi ou Machete ... (cf Rodriguez's wolrd); de 2 moines innocents, expert en arts martiaux (Krilin et Sangoku à la recherche des boules de cristal ?); d'un couple d'amoureux passant à travers les hectolitres de sang de cette histoire (Paul et Virginie sauce Punk ?); d'un patron de bar transpirant celui qu'on retrouve incarné par Cheech Marin dans Desperado; d'un livre sans titre et sans auteur, dont tous les lecteurs finissent par trépasser salement; d'une ambiance Mexicaine suante, puante, suintante et sanguinolante; d'un artefact magique; ... et j'en laisse encore de côté. Bref, cette histoire réunie beaucoup de bons ingrédients pour un show aux saveurs pop/western/manga ! 

L'intrigue en elle-même se situe à Santa Mondega, ville imaginaire d'Amérique. 5 ans après une première vague de meurtres sauvages, attribués au mystérieux Bourbon Kid, un inspecteur local décrié par ses collègues et un confrère dépêché par le gouvernement se mettent à enquêter alors que le tueur (pourtant déclaré mort) semble avoir remis le couvert. A cette histoire de base, vont se greffer différentes "affaires personnelles" toutes liées par un dénominateur commun : la recherche de l'Oeil de la Lune; pierre au pouvoir mystique et infini. L'histoire tiens franchement bien la route du début à la fin. Et le rythme rend le lecteur rapidement addictif et passionné (enfin moua oui). Mon seul bémol (mais vraiment tout petit bémol) C'est que j'ai vite compris la "nature" du/des méchants en question et que ce n'est pas super original comme thème. Mais cela n'enlève franchement rien à l'histoire en elle-même.

 

Pour ce qui est maintenant de l'énigme frénétique du "Mais c'est qui donc qui a écrit ce machin ?", je suis personnellement plus que dans le doute.... j'ai entendu évoquer ici et là : TarantinoRodriguezCarpenter.

Pour ma part, j'ai trouvé plusieurs influences dans ce livre. Du Tarantino pour la construction de certaines scènes : intro, quelques dialogues (notamment entre les 2 inspecteurs), le couple Dante/Kacy à un petit "je ne sais quoi" (en français dans le texte) du couple Butch/Fabienne de Pulp Fiction, etc... On sent aussi des effluves "Made in Rodriguez" bien envoyées : l'ambiance du bas le Tapioca et son patron Sanchez, sont clairement inspirée du Bar et de son barman dans Desperado. Et on imaginerai facilement Salma Hayek dans le rôle de Jessica, la femme sexy amnésique. Pour Carpenter, je ne vois pas trop le rapport qui a pu être fait mais bon... Ensuite, j'ai cru déceler des inspiration littéraire empruntées à .... Stephen King himself. Au travers de ce qu'il a pu démontrer, notamment dans les premiers chapitres de La Tour Sombre, S.K maîtrise très bien l'univers western/SF et on sent un peu de lui quelque part...Cependant il y a une sorte "d'immaturité" dans l'écriture qui pour moi, l'écarte totalement des auteurs probables. D'autres références m'échappent sûrement, je vous laisserez y penser pour moi (smile)

 

Sincèrement, je ne pense pas que le débat vaille la peine de passer des nuits blanches à tenter de répondre à cette question. Il est toujours intéressant (important) de connaître l'auteur d'un livre, ne serait-ce que pour savoir si il a publié d'autres oeuvres et quelles ont été ses influences et son "école". Ensuite si cela est la volonté de l'auteur (en l'occurrence ici c'est le cas), jouons le jeu. Marie Misandeau, éditrice chez Sonatine (éditeur français du Livre sans Nom) disait récemment ceci : "Nous ne savons réellement pas qui il est. [...] Le buzz a commencé lorsque l'auteur (qui se fait appeler "Bourbon Kid" a publié le premier chapitre sur Internet, grâce au site http://www.lulu.com. De fil en aiguille, il a attiré l'attention de l'éditeur anglais Michael O'Mara. Lui seul l'a rencontré. [...] A priori c'est plutôt un inconnu, mais le fait qu'il tienne absolument à rester anonyme sème le doute." reconnaît-elle. Le deuxième volet L'Oeil de la Lune sortira chezSonatine le 27/01/2011; alors que le troisième, Le Cimetière du Diable, est prévu pour juin 2011. Dans le même temps, les droits du Livre sans Nom ont été achetés par Don Murphy (loin d'avoir produit beaucoup de bons films) ... 


164126_472394678028_40242243028_5796093_5897167_n.jpg 

http://www.sonatine-editions.fr/L-OEil-de-la-lune

 


  

  artoff106.jpg

http://www.sonatine-editions.fr/Le-Cimetiere-du-diable 

 


En conclusion, et avant qu'un (éventuel) hypothétique mauvais film hollywoodien face son apparition, je ne saurais que trop vous conseiller de vous plonger yeux les premiers dans le Livre sans Nom. Laisser-vous submerger par cette histoire décalée. Modelez votre propre univers et vos propres "gueules" au fil des mots : savourez ...

http://www.facebook.com/pages/Bourbon-Kid/40242243028

 

Commenter cet article

PimentWouj 15/02/2011 13:36


Plongée en apnée dans l'Oeil de la Lune depuis quelques jours... Explosif, jouissif, sanguinolant ! Quel talent Mister Anonymous !!!