Twin Peaks : série culte ?

Publié le par PimentWouj

Il y a quelques mois, Arte décidait de diffuser la série américaine des années 90 consituée de 2 saison de 30 épisodes de 48mn environ chacun: Twin Peaks. Créé et produite par David Lynch et Mark Frost, Twin Peaks fut très vite considérée en son temps comme culte et surtout, comme révolutionnaire. J'en avais régulièrement entendu parler et malgré la programmation (hautement) répulsive d'Arte (3 épisodes le mardi soir à partir de ... 22h30 !), j'ai voulu en découdre avec ce phénomène. 

 

TwinPeaks01

Laura Palmer (Sheryl Lee)


Tout d'abord je tiens à rappeler qu'il est toujours difficile de se replacer dans le contexte d'une époque télévisuelle. 1990 s'était il y a 20 ans et je n'avais que 8/9 ans à l'époque. Je ne me souviens que très peu de ce qui était diffusé et chez moi, "goûter" ne rimait pas vraiment avec "programme TV". J'ai n'ai pourtant pas pu m'empêcher (comme souvent) d'avoir l'oeil exigeant, surtout au vue de la floppée de commentaire élogieux fait sur ladite série. 


Quelle est l'histoire racontée dans cette série ? Dale Cooper, agent spécial du FBI, débarque à Twin Peaks, petite ville situé à l'est de Washington, suite au meurtre de Laura Palmer, une jeune lycéenne du coin. Si le FBI dépêche un agent, c'est parce que les circonstances dans lesquelles son corps a été retrouvé rappellent celles du meurtre d'une autre jeune femme, Teresa Banks, un an plus tôt : emballée dans du plastique et flottant dans la rivière. On se doute très vite que, comme dans toute bonne petite ville paumée des Z'tats Zunis, il y a de lourds et honteux secrets, des gens "pas-très-bien" dans leur tête, des faux amis, blablabla ... En lisant ces lignes, on pourrait croire que Twin Peaks est une série policière et Dale Cooper, le Columbo des bourgades perdues américaines. Wrong ! La série de Lynch est plus que ça. Dale Cooper est un fin limier du FBI, Il analyse beaucoup et a de l'instinct, C'est une sorte de croisement hybride entre Hercule Poirot et Sherlock Holmes avec juste un zest de 20ème siècle dans le sang. Mais delà de ses "techniques" d'enquête, il favorise aussi les indices issus de ses "visions". Car l'agent est sujet régulièrement à des apparitions, qu'il soit éveillé ou endormi. Et cela semble toujours avoir un rapport direct avec les éléments de son enquête. Le meurtre de Laura Palmer et l'arrivée du FBI bousculent la petite ville. Ces évènements ressemblent davantage au débordement d'une baignoire bien trop pleines de faits condamnables, qu'à une surprise de ville tranquille. Entouré de l'équipe de police locale, Dale Cooper va mener jusqu'au bout son enquête, pour le meilleur et pour le pire...

 

 

 TwinPeaks02      TwinPeaks03

                        Dale Cooper (Kyle MacLachlan)        Hawk (Michael Horse) H.Truman (Michael Ontkean)  D.Cooper (K.MacLachlan) 


La question suivante serait : "Est-ce que cette série tiens la route ?" Et là la réponse s'avère plus compliquée que prévue. De mon regard de croqueuse de séries TV des années 2000, je ne peux que très difficilement me laisser prendre au jeu par Twin Peaks. La première chose qui m'a frappée, c'est le côté bien trop dandy-guindé de Dale Cooper... Bon sang mais c'est un agent du FBI et pas de Scotland Yard ! Et pourtant que de manières fait-il... Quant au jeu des acteurs d'une façon générale...je ne sais pas si c'était "voulu" (on me souffle que Lynch a voulu donner un "petit" côté satyre de soap-opéra) mais... c'est exaspérant ! l'éternel sourire débile de blonde-sans-cervelle de Norma; les dialogues d'attardés de Lucy et Andy, les minauderies de Josy ou encore le ton peremptoir de Catherine... Leurs poses sont sur-jouées et ils ne sont pas vraiment crédibles. Vous me direz sûrement d'être indulgente car la série a vieillie... mais quand j'entends parler de série culte, je m'attends à ressentir une ambiance particulière, une atmosphère d'époque, etc ... Et ça même à travers le temps (les exemples réussis existent : The Persuaders pour n'en citer qu'un). Or là : rien ! Et quant aux scénarios qu'on leur fait jouer... C'est top crédibilité. Nadine la givrée qui suite à un accident, croit être de nouveau une collégienne et finit par y être inscrite (à 30 ans ....) et sortir avec un gamin (z'ont pas peur de choquer le public hein ...) ! Donna la mielleuse qui change de voix et de personnalité juste en lisant le journal de Laura (le pouvoir des mots) et change de voix, devient une espèce de femme-fatale, clope au bec et regard chaud. J'en passe et des meilleures hein ... J'enchaîne sur la bande son... qui parfois, rappelle les films de charme Playboy et d'autres fois est juste soporifiques. Et pour finir, le générique de début qui offre une succession de vue sur Twin Peaks, sa scierie, sa rivière, genre "voici les lieux clés de l'intrigue". Tout ses éléments offrent un peu de couleur d'époque mais gâchent un peu beaucoup la pellicule aussi...


En conclusion je dirai que Twin Peaks est effectivement une série qui pourrait être culte sur son "fond". Le mélange de style policier et de paranormal était innovant et bien moins ennuyeux qu'un Médium par exemple. Et pour moi qui aie beaucoup apprécié Mulholland Drive, je dirai que le malaise étonnant et l'esthétique des scènes se déroulant dans la dimension des visions de Dale Cooper est vraiment réussit. Les prises de vue en forêt aussi sont très pesante et sombres. Certains personnages auraient pu voir leur charisme et leur "aura" bien mieux exploités. Je reste donc sur une impression plutôt déçue et négative. Bien trop kitsch à mon goût, Twin Peaks n'est pas pour moi une série culte sur sa "forme". Épisodes trop long et intrigue pas du tout surprenante et étirée à son maximum rendent le tout peu convainquant. D'ailleurs l'énigme du meurtre de Laura est résolue bien avant la fin de la saison 2. A ce moment là, on bascule plutôt dans un univers plus vraiment policiers mais franchement (trop) surnaturel. Avant d'oublier (smile), je mets une mention spéciale à David Duchovny, seule surprise du casting ! 

 

J'ajoute pour finir qu'à ce stade de mon ressenti, je n'ai pas eu l'envie jusqu'aujourd'hui (ni l'occasion puisqu'Arte n'a pas fait son boulot jusqu'au bout) de regarder le long-métrage Twin Peaks : les 7 derniers jours de Laura Palmer. Ce film, sorti en 1992, est un préquel (def : mot à la mode dans le Trium Virat pensant d'Hollywood) reprenant l'enquête sur la mort de Teresa Banks et les circonstances de/la mort de Laura Palmer.

Commenter cet article

DarkGally 17/08/2011 15:39


Disons que j'ai quelques années de plus, j'avais 13 ans à l'époque ^^ (maintenant je peux aussi te vanter Alf comme série culte).

Mais je te comprends, je suis très sérievore également. Mieux que Twin Peaks dans les années 90 tu as Profit !
Merci de ton compliment ^^


PimentWouj 17/08/2011 15:50



Ah je ne connais pas Profit mais je vais faire mon enquête ! 



DarkGally 17/08/2011 12:14


Pour moi elle reste culte et n'a pas vieilli...En revanche le long métrage ne vaut pas le coup


PimentWouj 17/08/2011 14:44



Je pense aussi, comme je le sous-entends dans mon article, que si je l'avais vue plus près de sa sortie, j'aurais eu un autre regard. Ma vision des choses est trop déformée par ma consommation
totale de séries récentes. Et puis peut-être tout simplement que je n'ai pas trop aimé ^_^. Merci pour ton premier commentaire DarkGally et bon courage pour la continuité de ta santé. Take care.
J'aime beaucoup te lire.